Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

0 | 15

mercredi 25 juin 2014

Réunion et dégustation au Mas Mellet - Costères de Nîmes

Au programme : des Carignans d’ici et des Carignans d’ailleurs...

Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014 Mas Mellet Carignan Renaissance © Vinparleur 2014

mardi 29 avril 2014

Vendredi 02 mai - Journée mondiale du #Carignan !

mercredi 16 avril 2014

#Carignan Story : # 2011 : il est fort ce Fortant !

Après ma fabuleuse dégustation de la veille à Daumas Gassac, suivie d’un grand « tasting » prolongé par une brillante soirée organisée de mains de maître par Olivier Raynal des Caves du Roussillon assisté de l’expertise technique du maestro Hervé Bizeul, tout cela en prélude de Vinisud, j’avais décidé de me coucher raisonnablement tôt, c’est-à-dire avant minuit. La raison voulait en effet que je puisse me présenter parmi les premiers le lendemain matin à l’ouverture des portes du salon professionnel, afin de repérer les lieux.

Photo©MichelSmith

Car j’avais une mission délicate à accomplir. Pour la seconde fois cette année, je co-animais avec Sebastian Nickel le plus bénévolement du monde une conférence-dégustation (il y a un autre mot pour cela) dans l’importante zone du salon occupée par le mastodonte régional qu’est devenu Sud de France. Du tire-bouchon que j’ai mis dans ma poche (mille excuses) à la température des vins, tout avait été parfaitement organisé, je dois le dire : la salle était pleine à craquer, les échantillons choisis par nous illustraient bien les différentes approches autour du cépage méditerranéen, et quelques représentants de Carignan Renaissance étaient-là pour nous soutenir.

Continuez la lecture sur Les5duvin

vendredi 21 février 2014

#Carignan Story # 206 : À Millésime Bio, petites nouvelles du beau pestiféré.

Pareil à l’an qui s’en est allé, je vous ai déjà infligé mes découvertes à Millésime Bio Jeudi dernier. J’y reviens en axant mon propos sur le Carignan. Dans les travées du salon devenu désormais incontournable, je suis tombé sur de plus en plus de visiteurs intrigués par le cépage maudit, le pestiféré, le malotru, le pisseux, le roturier. Mes amis journalistes canadiens me paraissaient bien partis pour en faire une vedette prochaine et nombreux furent les confrères de toutes nationalités à me poser des questions à son sujet.

Tandis que des vignerons me vantaient leur vin de Pays d’Oc de pur Chardonnay, Sauvignon ou autre Cabernet, je me faisais un malin plaisir de leur rétorquer que tant que cette dénomination n’aura accepté que l’on fit un pur Carignan (le cépage y est toléré, mais pas seul) sous la couverture Pays d’Oc, je faisais le choix d’une grève sur le carreau. Ma décision était prise, unilatéralement, je ne goûterai plus, même sous la pression, tout Pays d’Oc réduisant le Carignan au simple rôle de figurant. Je sais, il ne faut jamais dire jamais…

Lire la suite ici

Le carignan, star incognito de Millésime Bio

Cépage sudiste trop longtemps galvaudé, puis négligé, le carignan prend sa revanche grâce à l’association Carignan Renaissance, qui organise une conférence ce mercredi 29 janvier dans le cadre du salon Millésime Bio.

“Carignan, le réveil d’un bel endormi” : c’est l’intitulé d’une conférence qui se déroule ce mercredi 29 janvier à 10h dans le cadre du salon Millésime Bio, à Montpellier. Elle est organisée par l’association Carignan Renaissance, dont le président, le journaliste Michel Smith, est depuis longtemps un fervent défenseur de ce cépage qui revient progressivement sur le devant de la scène, après de longues années de purgatoire.

Lire la suite sur Terre de Vins

jeudi 16 janvier 2014

Les fervents défenseurs du Carignan sortent des vignes

Le cépage le plus mal aimé de la région n’a pas dit son dernier mot. Une association vient de voir le jour, Carignan Renaissance, pour sa reconnaissance.

Ils en ont marre. Ras-le-bol d’écouter tout et n’importe quoi sur ce cépage emblématique du Languedoc-Roussillon qu’on accuse de tous les maux. Voilà quelques années, qu’ils sont une poignée de vignerons à oser faire du 100 % carignan et à le dire. Un défi à l’entendement pour certains, une prise de conscience salutaire pour d’autres. Mais voilà, pour se faire entendre, mieux vaut parler d’une seule et même voix. C’est le but de l’association Carignan Renaissance, créée en 2004 puis mise en sommeil, qui a fait mardi dernier son retour sur le devant de la scène avec une réunion ’au sommet’ à Narbonne.

Extrait de l’article de L’Indépendant. Continuez la lecture ici

mardi 10 décembre 2013

#Carignan pourquoi ? – Un début de réponse...

Pourquoi avoir créé le Carignan Day – journée internationale dédié au Carignan ? La réponse la plus spontanée serait certainement « pourquoi pas ». Le Carignan est un cépage noble qui s’aligne parfaitement avec le Cabernet sauvignon, le Chardonnay, le Grenache ou encore le Malbec, variétés de vigne qui ont déjà leurs propres « journée mondiale ». Alors, pourquoi écrire sur le Carignan, pourquoi le mettre en avant, pourquoi le défendre ?

Par défi d’abord Car on pourrait avoir l’impression, que c’est un cépage « pourchassé » et officiellement mis à l’écart. Une petite visite sur internet en donne un exemple : Tandis que sur un grand site dédié à la viticulture française le Carignan figure encore parmi les cépages rouges les plus plantés en France, il a mystérieusement disparu quelques pages plus loin, lors de la présentation des principaux arômes des cépages rouges. Ce cépage donnerait-il donc des vins inodores ? […]

Pour son goût « paysan chic » et « légume oublié » Fruits noirs et mûrs, odeurs de sous-bois et de terre, cuire et vieux bois, pruneaux, olive noire… une vieille bouteille de Carignan sur un fromage d’Époisses ou sur des Bécasses truffées représente un plaisir gustatif sans précédent. Rien de tel qu’un bon vrai Carignan (pourquoi pas en rosé cette fois ci ?) pour accompagner une salade de fèves d’Aguadulce, avec des Vitelottes sautés et une côte de porc Cul Noir du Limousin. Et si en plus vous connaissez le vigneron…

Lire la suite ici

0 | 15