Après ma fabuleuse dégustation de la veille à Daumas Gassac, suivie d’un grand « tasting » prolongé par une brillante soirée organisée de mains de maître par Olivier Raynal des Caves du Roussillon assisté de l’expertise technique du maestro Hervé Bizeul, tout cela en prélude de Vinisud, j’avais décidé de me coucher raisonnablement tôt, c’est-à-dire avant minuit. La raison voulait en effet que je puisse me présenter parmi les premiers le lendemain matin à l’ouverture des portes du salon professionnel, afin de repérer les lieux.

Photo©MichelSmith

Car j’avais une mission délicate à accomplir. Pour la seconde fois cette année, je co-animais avec Sebastian Nickel le plus bénévolement du monde une conférence-dégustation (il y a un autre mot pour cela) dans l’importante zone du salon occupée par le mastodonte régional qu’est devenu Sud de France. Du tire-bouchon que j’ai mis dans ma poche (mille excuses) à la température des vins, tout avait été parfaitement organisé, je dois le dire : la salle était pleine à craquer, les échantillons choisis par nous illustraient bien les différentes approches autour du cépage méditerranéen, et quelques représentants de Carignan Renaissance étaient-là pour nous soutenir.

Continuez la lecture sur Les5duvin